SCI : tout savoir sur cette société avantageuse

SCI+tout+savoir+sur+ce+contrat+avantageux.jpg

La SCI (société civile immobilière) est une société civile régie par le droit des sociétés. Bénéficiant d’une fiscalité avantageuse, ce statut permet de se constituer un patrimoine. Ce contrat est très prisé en France pour des opérations d’investissement immobilier. Mais alors, quels sont les différents types de SCI ? Quelle est la différence entre un capital fixe et variable ? Découvrons ensemble tout de suite l’intérêt de cette société avantageuse.

Qu’est-ce qu’une SCI ?

Une SCI est un contrat dans lequel plusieurs personnes (minimum 2), s’associent en mettant en commun un ou plusieurs biens.

L’intérêt étant de profiter et de partager ensemble les bénéfices générés, mais également les éventuelles pertes.

La durée de vie maximum d’une SCI est fixée à 99 ans et la loi n’indique aucune condition de nationalité.

Possédant une grande liberté de rédaction, le contrat de SCI doit être rédigé néanmoins par un professionnel du droit.

Les différents types de SCI

Une fois votre décision prise de créer une SCI, il faut choisir sa forme. Elle se décline en 4 types

  • La SCI familiale ;

  • La SCI de gestion ou de location ;

  • La SCI d’attribution ;

  • La SCI construction-vente.

4 types de SCI.png


Quel capital choisir ?

La SCI à capital fixe

Elle protège le bien acquis, mais n’est pas très flexible. Au moment de la rédaction des statuts, le montant du capital est déterminé. En cas de modifications demandées, des démarches administratives longues sont à prévoir.

La SCI à capital variable

Que ce soit pour modifier les statuts ou encore céder les parts de la société, les procédures administratives se trouvent simplifiées. Lors de la rédaction du contrat, le nom des associés reste anonyme.

Contrairement à la SCI à capital fixe, le capital variable ne réalise aucun bénéfice, mais pourra bénéficier d’une exonération d’impôts.

Les avantages de ce statut :

  • Au niveau fiscal

Suite à l’achat d’un bien en SCI, des montages fiscaux très avantageux sont possibles.

  • En terme de succession

Les associés vont procéder à des donations successives des parts aux héritiers. L’avantage est d’ouvrir droit à des abattements attractifs sur la durée.

  • Une gestion facilitée

La SCI est simple et libre en terme de gestion. Les associés décident de s’unir en achetant et gérant un patrimoine immobilier. Les conditions de nomination ou de révocation sont fixées librement.

Par ailleurs, dans le cas d’une indivision, les héritiers se retrouvent à la suite d’un décès ou d’une séparation dès lors qu’ils possèdent un bien ensemble.

Bien souvent des blocages ou mésententes peuvent avoir lieu, dans ce cas, la SCI se révèle plus intéressante. Le gérant va avoir plus de responsabilités en ce qui concerne la sauvegarde des intérêts des personnes.

Lorsque qu’un associé connaît des difficultés financières, dans le cas d’une SCI, les autres associés peuvent racheter ses parts par un acte sous seing privé. En indivision, l’intervention d’un notaire est obligatoire pour procéder à une vente classique.

Après cette lecture, connaissez-vous mieux le statut de la SCI ? Êtes-vous intéressé par la création d’une SCI ou l’avez-vous déjà fait ?

Pour continuer la lecture, si vous avez envie d’investir dans un local commercial, découvrez ici les 4 avantages.

SCI.png