Charpente : 4 conseils pour diagnostiquer les défauts

charpente conseils diagnostiquer defauts.jpg

Dans le cadre d’un achat, la charpente est l’élément le plus important à prendre en compte. Comme tout bâti, elle subit des modifications avec le temps en fonction des conditions climatiques (déformation, fissure…). Dans certains cas, la structure entière a un risque d’affaissement si les travaux ne sont pas fait dans les normes. Alors, Hexagone Groupe a détecté pour vous 4 points cruciaux à prendre en compte pour diagnostiquer les défauts de la charpente.

Contrôler l’ancienneté du bâtiment

Les charpentes les plus anciennes subissent les dommages du temps comme les mouvements de terrain par exemple. Pour des combles non aménagés, il est possible de consolider la charpente à l’aide de jambes de force. Quant aux combles habitables, les travaux vont être plus coûteux et difficiles. 

En mesurant le mur de pignon entre le toit et la façade extérieure, on évalue la faiblesse d’une charpente. En cas de différence de plus de 20 cm, la charpente glisse vers le bas, alors un défaut est constaté.

Surveiller l’humidité

Avec les années, la toiture a tendance à se dégrader et les tuiles qui la composent peuvent devenir défectueuses et laisser passer l’eau. L’humidité vient alors affaiblir l’intégralité de la charpente en créant de la moisissure arrivant ensuite à l’intérieur du bâti. 

Un sinistre sur trois est causé par l’humidité. 

Lorsqu’un pare-vapeur est en place, il est possible de le percer ou de le retirer pour faire circuler l’air et supprimer de potentiels nouveaux risques. 

Les toitures isolées équipés d’une isolation par l’intérieur ou l’extérieur sont les plus sujettes à ces risques, car les combles ne respirent pas bien. 

Vérifier l’apparition d’indésirables

De nombreux hôtes indésirables peuvent se loger dans la charpente, à savoir :

  • Les insectes à larves xylophages (capricorne, anobiums, lyctus) ;

Les capricornes étant difficiles à déceler, ils restent à l’intérieur du bois et ne sont pas visibles en surface. En revanche dans le calme, on peut entendre leur bruit caractéristique. 

  • Les termites (insectes xylophages) où l’on remarque l’apparition de trous, de sciure ou encore des stries dans le bois. 

  • La mérule (champignons lignivores), proliférant dans un environnement humide et chaud. 

Ce champignon est un réel danger et fait de gros ravages. S’il est présent dans plus de 50 % de la charpente alors celle-ci doit être détruite. Il est tout de même possible de la traiter à l’aide d’un produit spécifique à pulvériser sur toute la surface concernée.

Bon à savoir : nous vous conseillons de vous rapprocher d’un professionnel habilité car cette manipulation s’avère délicate. Enfin, pour effectuer une première analyse, le bois ne doit pas sonner creux lorsque vous donnez un coup de marteau par exemple.

Autre possibilité avec un tournevis ou tout autre objet pointu à enfoncer dans le bois. Si ce dernier s’affaisse ou s’effrite, une présence d’insectes ou de larves est suspectée.

Passer par un professionnel

Pour les constructions de plus de 10 ans, les décennales ainsi que le nom de l’entreprise ayant effectué les travaux sont nécessaires. Les assurances sont néanmoins actives, même si la société en charge des travaux n’existe plus.

Notons que la charpente peut avoir connu des modifications au cours de sa vie (surélévation, mezzanine…). Si ces travaux n’ont pas respecté les normes de construction, l’ensemble de la structure est menacé d’affaissement. Dans ce cas présent, le bâti prendra la forme d’un V.

Ainsi, avant d’envisager des modifications ou travaux de charpente, il est préférable d’anticiper en effectuant des examens tels que des calculs de résistance. Seul un bureau d’étude ou un architecte est compétent pour réaliser ces études spécifiques.

Est-ce que cet article vous a été utile ? Avez-vous une meilleure connaissance sur le diagnostic d’une charpente désormais ?

Vous pouvez poursuivre la lecture avec nos conseils pour abattre un mur porteur.

charpente conseils diagnostiquer défauts.png